Mr. Noodles remporte le Prix « pierre à lécher » 2011

Salés mais peu chers, ses produits ont la faveur des étudiants.

Les produits de Mr. Noodles ont remporté le quatrième Prix « pierre à lécher » décerné au Canada; peu chers ils ont la faveur des étudiants des niveaux collégial et universitaire.

« Un paquet de nouilles de type japonais (ramen) contient l’équivalent en sodium d’une tasse d’eau de mer », dit Kevin Willis du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires.

Les nouilles de Mr. Noodles à saveur orientale contiennent 2 640 milligrammes de sodium par paquet, soit 1 140 mg de plus que l’apport quotidien recommandé, qui est de 1 500 mg de sodium pour un adulte.

Les Canadiens achètent 210 millions de paquets de nouilles instantanées par année – l’équivalent de six paquets par personne par an, selon le site Web de l’Association mondiale des nouilles instantanées (instantnoodles.org). Par contre, les chercheurs en nutrition disposent de données indiquant que les étudiants des niveaux collégial et universitaire en consomment bien davantage.

Une recherche publiée en 2009 par des chercheurs de l’Université de Guelph portant sur 108 hommes d’âge universitaire et une étude en 2008 de 128 femmes d’âge universitaire a permis de constater qu’ils favorisent les aliments fortement transformés, peu chers, bourratifs et faciles à préparer, dit Alison Duncan, professeure de nutrition. L’apport quotidien de sodium chez les hommes était de 4 300 mg et chez les femmes de 3 300 mg en moyenne.

La recherche démontre que les étudiants ont une prédilection pour les nouilles instantanées puisqu’ils disposent de peu de moyens pour préparer des repas, ont des ressources réduites, n’ont souvent pas d’aptitudes pour cuisiner et sont insuffisamment sensibilisés.

Santé Canada a diffusé en juillet 2010 le rapport longuement attendu du Groupe de travail sur le sodium qui était composé de représentants de l’industrie alimentaire et d’organismes du milieu de la santé. Le rapport invite l’industrie à réduire volontairement le niveau de sodium dans les aliments préparés et emballés.

« Il faut d’urgence adopter des cibles de réduction du sodium qui favorisent la santé et qui devraient être obligatoires pour tous les aliments », dit M. Willis.

Une surconsommation de sodium augmente la tension artérielle et est cause d’AVC et de maladies cardiaques et des reins, parmi d’autres troubles de la santé. Un article paru en 2008 dans le Journal canadien de cardiologie attribue plus de 60 hospitalisations et décès en raison de maladies cardiovasculaires chaque jour au Canada à une consommation excessive d’aliments salés.

Le Dr Graham MacGregor, qui dirige le mouvement World Action on Salt and Health, dit qu’une réduction à l’échelle planétaire du sodium alimentaire serait « la plus importante percée dans le domaine de la santé publique depuis l’eau potable et le traitement des eaux usées ».

Renseignements : Cathy Campbell

Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires

613-562-5696; 613-852-2303 (cellulaire); [email protected]

Télécharger le communiqué